La réforme sur le stationnement payant - Dépénalisation et décentralisation

La loi MAPTAM du modifie en profondeur le régime juridique du stationnement payant sur voirie par la suppression de l’amende pénale en cas d’absence ou d’insuffisance de paiement et ’instauration d’une redevance d’occupation du domaine public (constituée du barème tarifaire sur voirie et du Forfait de Post-Stationnement - FPS)

Les Enjeux de la réforme sont principalement de décentraliser et dépénaliser à compter du 1er janvier 2018 pour avoir une vision globale des déplacements, maîtriser la politique du stationnement et aller vers une ville apaisée, donner une place à tous et permettre ainsi l’équité, mieux gérer l’espace public en faciliter la rotation et améliorer le civisme en limitant une fraude considérable.

Les responsabilités opérationnelles pour les villes consiste à :

- Fixer le montant des tarifs sur voirie et la durée maximale de stationnement autorisée,

- Fixer le montant du FPS et du FPS minoré,

- Déterminer la plage horaire de stationnement payant et le périmètre concerné,

- Définir les différentes catégories d’usagers concernées par le stationnement payant.

Un document explicatif et récapitulatif :

A cet égart, vous trouverez ci-dessous un document explicatif détaillant ce qui change et ne change pas avec toutes les explications nécéssaires ainsi que les nouveaux moyens de paiement

Installation de bornes de recharges pour véhicules électriques

En accord avec le SIEL, Syndicat Intercommunal d'énergie d'Indre et Loire, le service énergie de la Métropole Tours Val de Loire et l'Adème, nous avons décidé d'implanter (dans un premier temps) quatre bornes de charge pubblic pour  véhicules électriques et hybrides dans la ville de Tours (étant entendu que chaque station peut alimenter deux voitures). Les implantations exactes seront précisées sur l'appplication dédiées Virta disponible sur App Stores et sur Androîd. Pour tous les renseignements techniques et financiers, je vous invite à consulter le site internet et de télécharger l'application. C'est simple, c'est peu cher et les bornes sont géolocalisées. Cet équipement complète celui déjà installé dans le département soitt 420 stations. Les quartiers ciblés sont : Place François Mitterrand à Tours Nord, Le centre commercial Giraudeau, le quartier du Champ Girault à Tours centre et place Verdun à Tours sud.

Les aires de stationnement des camping-cars sur le territoire

de la Métropole Tours val de Loire

Vous trouverez ci-contre un plan d’implantation des aires de stationnement des camping-cars sur le territoire de la Métropole ; ce plan doit être validé, amendé et exploité par les services techniques de la Métropole Tours Val de Loire. Les acteurs du Tourisme doivent également se prononcer sur la capacité d’accueil actuelle et future. Un peu de benchmark est nécessaire.

D’ores et déjà, je propose d’implanter un parking d’une capacité significative à la gloriette, (tramway pour aller en ville) ainsi qu’au parc de la Cousinerie à Tours Nord ou vers le parc relai du Tram de Tours-Nord (ou autre).

Il existe plusieurs applications Smartphone et iPhone pour la géolocalisation et les renseignements des parkings de camping-cars. L’application qui me paraît la plus complète et la plus usité est « park4night ». Peut-on envisager d’utiliser cet outil pour donner plus de visibilité à nos infrastructures. Cette appli est gratuite et la mise à jour est communautaire.

Création de la Maison du Vélo baptisée : ACCUEIL VÉLO - RANDO

Tours métropole Val de Loire, capitale du tourisme à vélo : de par son positionnement géographique à la croisée de grands itinéraires vélos touristique et pédestres européens et nationaux et de par la richesse de son patrimoine naturel, paysager et historique, la Métropole dispose d'atouts exeptionnels pour devenir la référence du tourisme à vélo et pédestre.

La loire à vélo : cette Eurovéloroute enregistre un million de passages à vélo chaque année. Elle traverse le Val de Loire, inscrit au patrimoine Mondial de l'UNESCO pour ses caractéristiques patrimoniales et paysagères uniques. Avec sa ligne TGV, l'étoile ferroviaire, l'étoile autoroutière, son aéroport, Tours est une porte d'entrée majeure du Val de Loire.

Les itinéraires incontournables comme le cher à vélo, l'Indre à vélo, Saint Jacques de Compostelle et Saint Martin traversent également la Métropole véritable carrefour de voies cyclables de qualité dans un environnemùent réputé :

Les parcours de randonnées reconnus avec l'itinéraire Martinien et les différentes voies de Sain-Jacques de Compostelle, ainsi qu'un réseau de parcours locaux d'une grande richesse, en lien avec les principaux sites touristiques.

Une offre de qualifiée d'une trentaine de circuits de randonnées : Dotée d'une forte dimension touristique, elle vient compléter les propositions régionales en matière de "slow tourisme"

Coût du projet : 210 000 € (financement = 150 000 € métropole et 60 000 € région)

3 créations d'emplois

Loi sur la transition énergétique : plan de déplacement

pour les entreprises de plus de  100 salariés.

Le projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte a été adopté, en première lecture, à l’Assemblée nationale le 14 octobre 2014. Les députés ont amendé le texte afin de faciliter la circulation et le stationnement des véhicules propres, des vélos et des mobilités non motorisées. Le plan de mobilité devient obligatoire pour les entreprises regroupant plus de 100 salariés sur un même site.

Dans le périmètre d’un plan de déplacements urbains, toute entreprise regroupant au moins cent travailleurs sur un même site au 1er janvier 2018 élabore un plan de mobilité pour améliorer la mobilité de son personnel et encourager l’utilisation des transports en commun et le recours au covoiturage. Le plan de mobilité est communiqué à l’autorité organisatrice du plan de déplacements urbains.

Le plan de mobilité définit une stratégie de long terme pour contribuer à la diminution des émissions de gaz à effet de serre du secteur des transports et à faire évoluer les comportements du personnel de l’entreprise.

Le plan de mobilité peut comporter des mesures de recours au télétravail, de flexibilité des horaires et de développement des places de stationnement pour les vélos.

L’entreprise qui ne respecte pas l’obligation fait l’objet d’un avertissement de l’autorité organisatrice du plan de déplacements urbains et ne peut bénéficier du soutien technique et financier de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie.

L’entreprise qui ne satisfait pas à l’obligation au 1er janvier 2019 ne peut soumissionner aux marchés publics.

Le jalonnement dynamique

Principe :

  • Répartir la demande en stationnement vers les parcs les moins saturés.
  • Réduire le temps de recherche d’une place de stationnement (diminution du trafic, éviter les nuisances sonores et la pollution en centre-ville)
  • Augmenter la fréquentation des parcs existants
  • Répondre aux besoins, sans construction de places de stationnement supplémentaires.

Radars pédagogiques

Principes : Le radar utilise l'effet Doppler pour mesurer la vitesse des véhicules . Par affichage, il informe les conducteurs de leur vitesse réelle. Il les incite ainsi à ralentir avec des messages brefs (école, danger, ralentir) pour respecter la vitesse autorisée dans l'agglomération 50 km/h pour les axes structurants et 30 km/h dans les corurs d'ilots. un enregistrement des vitesses et du trafic dans les deux sens permet d'établir des statistiques de circulation. Un smiley s'affiche suivant la vitesse ; celui-ci peut être modifié selon les problèmes spécifiques de l'endroit où le radar est implanté.

Les modèles installés sont mobiles, fixés sur poteau d’éclairage public, fonctionnant sur batterie haute performance, ils seront communicants avec radar en USB, Bluetooth, GPRS et ils seront dotés d’un million de mémoire de données

Offre de parking et politique de stationnement

Actions engagées :

1ère action : tarification au 1/4 d'heure dans les parkings en ouvrage. Cette mesure (loi Hamon) a été mise en place le 1er juillet 2015. nous attendont beaucoup de cette mesure pour optimiser le remplissage des parkings souterrains. 

2ème action : le paiement ne se fait plus aux caisses (les Halles) mais à la sortie par carte bancaire ou par  Pass Liberté ce qui a pour conséquence de fluidifier les sorties.

3ème action : une première modification du carrefour Place de la Gare / Boulevard Heurteloup a été réalisé afin de faciliter la sortie du parking de la gare.

4ème action : toutes les places sont équipées de capteurs pour répertorier les places occupées et  disponibles.

5ème action : des applications iPhone et GPS existent afin de géolocaliser les parkings et indiquer les places disponibles.

6ème action : un arrêté a été pris pour intégrer les places PMR du domaine privé dans la même catégorie que celui du domaine public c'est à dire susceptible d'être contrôlées par les agents de la police municipale et nationale lesquels pourront désormais verbaliser les contrevenants.

7ème action : aménagement de la place Velpeau - Parking et aire de jeu pour les enfants

8ème action : mutualisation des parkings des logements sociaux (projet en cours avec Indigo, Tours Habitat et Ville de Tours)

Projet 1 : Parking jouxtant la mosquée Turque, rue Henri Martin, va être réaménagé dans le cadre du plan d'embellissement.

Projet 2 : Aménagement de la place Coty

Projet 3 : Le PLU prévoit une place de stationnement pour 80 m2 de surface habitable. Ce qui est très nettement insuffisant ; il faut au minimum, 1 places ½ par appartement.

Projet 4 : La dépénalisation du stationnement doit rentrer en application en janvier 2018. La tarification, le contrôle, la verbalisation et le contentieux sont remis en cause. Nous devons profiter de ce délai pour remplacer tous les horodateurs par la nouvelle génération (paiement électronique et  iPhone).

Conclusions : La politique du stationnement est de privilégier l'utilisation  l’offre de stationnement en ouvrage public et privé par différents moyens (confort, rapidité d’accès et de sortie, sécurité, prix, mutualisation, etc) voire de l'augmenter. Toutes les actions menées (transports doux, transports en commun, circulation, stationnement et urbanisme) doivent converger pour libérer de l’espace public. les aménagements du Haut de la rue Nationale, des Places Châteauneuf et du Grand Marché puissent se réaliser sans difficultés. L'objectif est d’obtenir une circulation apaisée et une qualité de vie optimum (pollutions).

Centres routiers

Description du projet : Le Conseil Général a lancé une étude sur le centre routier de Parçay-Meslay (suppression ou amélioration) et création d’un centre routier sur la zone d’activité de Sorigny. Un comité de pilotage a été créé auquel j'ai participé en qualité de représentant de la Ville de Tours. Le Conseil Général 37 a décidé de missionner un expert pour étudier toutes les possibilités à savoir :

  • Fermer le centre de Parçay-Meslay actuel et créer un autre en substitution
  • Créer un centre routier à Sorigny puis conserver et améliorer celui de Parçay-Meslay

Suivi du projet : Le Bureau d’Etudes retenu pour cette prestation est la société PROJECTIVE GROUPE. Son gérant, Mr Bernard DERNE, a souhaité me rencontrer afin de recueillir mes avis sur la question. En synthèse, je lui ai confirmé mon souhait de vouloir conserver le centre de Parçay-Meslay en le structurant et de créer celui de Sorigny. Tours est d’ores et déjà  une plate-forme de fret conséquente et il convient de réaliser des infrastructures ad hoc pour la développer et en particulier sur le Sud. A l’appui de nos échanges, j’ai remis à mon interlocuteur, les fiches techniques réalisées lors de la campagne électorale. 

La législation des transports a évolué et les besoins de confort de vie des chauffeurs sont légitimes. De plus, les TIC doivent prendre toute leur place pour aider les sociétés de transport à optimiser et rentabiliser les déplacements mais aussi à communiquer (salle de vidéo-conférence, salle informatique, salon télé, salle de repos avec wifi, sanitaires, etc).

A ce niveau, il faut avoir une vision à long terme et bien se positionner sur des projets comme les futures lignes ferroviaires de fret et sur l’axe de ferroutage nord-sud. Les façades Est et Ouest de la Ville ou de l’Agglomération sont à proscrire, car nous sommes confrontés à la trame bleue (La Loire et le Cher) ; ces secteurs sont écologiquement sensibles.

Conclusions : Le centre de Parçay-Meslay est très utilisé ; il doit être rénové, amélioré et rationalisé (voir étude, solutions envisagées et coût d’investissement). Nota important : 40 % des véhiculent qui stationnent dans ce parking viennent livrer à Tours. Un centre routier au Sud de l’Agglo s’avère indispensable ; le site de Sorigny semble être le mieux adapté. Le BE a réalisé plusieurs scénarii (nature des investissements et coûts correspondants). La solution présentée la plus pertinente comporte plusieurs phases évolutives.

Les modes de déplacements doux

Stratégie :

  • Faire de la Ville de Tours, la capitale du vélo
  • Faire en sorte que le vélo soit un mode de déplacement à part entière

Plusieurs axes de développement

  • Déplacement trajet-travail
  • Déplacements occasionnels
  • Loisir
  • Tourisme
  • Sport

Le vélo à Tours en chiffres clés 

  • 250 km de réseau cyclable, ce linéaire est complété par l'ensemble des voies piétonnes, des zones 30, des zones de rencontre et des allées des parcs autorisés
  • 6600 places vélo sont officialisées sur le domaine public (220 de + sur 2015)
  • 23 000 déplacements quotidiens à Tours à vélo et en jour de semaine
  • La Loire à Vélo : Plus de 1.000.000 cyclistes par an empruntent la Loire à Vélo
  • Elle attire de nombreux touristes, dont 1/3 d’étrangers
  • Station de gonflage : 1
  • Parking à vélo : 5
  • Points d’eau : 8

Le vélo à l’agglo en chiffes clés

  • 300 km d’aménagement cyclable (dont les 200 kms de Tours)
  • 4% des déplacements quotidiens des Tourangeaux sont effectués à vélo
  • 40 000 déplacements à vélo par jour dans l’agglo
  • 1 Tourangeau sur 2 est un cycliste occasionnel ou régulier
  • 10 000 places de stationnement sur la voie publique dans l’agglo dont...

Travaux déjà réalisés

  • Densification des aménagements cyclables en concertation avec les usagers et les associations. Voir le rapport détaillé des travaux réalisés par quartier sur le bilan de fin d’année.
  • Continuité de l'apaisement du centre-ville par la limitation des vitesses de circulation à 30 km/h et mise en double sens cyclable des sens uniques (application du décret PAMA)  Quartiers Michelet, Lamartine, Chanzy, Tours centre ouest, rue des minimes et quartier des Prébendes
  • Création de la vélo-route "St Jacques de Compostelle" (EuroVélo 3) Etude et maitrise d'œuvre Ville de Tours, financement de la Région Centre et de Tour(s) Plus
  • Groupe de pilotage modes doux de l'Agglomération Participation active de la ville aux orientations des politiques locales d'aménagement
  • Extension de l'offre en stationnement vélo. Travail collaboratif avec les associations et Tour(s)Plus Transports, développement d'une application de géo-localisation des stationnements vélo
  • Généralisation des " Cédez le passage cycliste aux feux " Déploiement au premier semestre 2015
  • Comité de suivi vélo.Réunions pluriannuelles de concertation, élaboration et suivi de projets avec les usagers, associations et membre des Conseils de la Vie Locale
  • Exposition " La Loire à vélo " en gare de Tours. Affichage de la position de Tours au centre de l'itinéraire de la Loire, sensibilisation du grand public à l'usage du vélo en ville, présentation du travail d'un auteur photographe sur l'espace public
  • Fête du Vélo. Rassemblement annuel et animation festive en réponse à la demande des membres du "Comité vélo" pour la promotion de l'usage du vélo au quotidien.
  • Installation panneaux indicateurs de totems de comptage. Installer des totems de valorisation des itinéraires Vélo en centre-ville avec comptage automatique. La pratique du vélo se développe sans en maîtriser le rythme (seules les enquêtes « ménage » nous permettent d’avoir un aperçu)
  • Guide des itinéraires cyclables de l’agglomération Tourangelle. Réalisation en collaboration avec le service circulation de Tours, de Tours + et de l’association CC37.

Projets 2017

  • Projet de création d'une "Vélo-station" à proximité de la Gare de Tours
  • Projet de création de la Maison du vélo. Recherche d'un site d'accueil en centre-ville pour promouvoir l'usage du vélo en ville et créer un site d’accueil pour les cyclotouristes. Ce projet suivi par Tours Plus.
  • Valorisation d’itinéraires en centre-ville 
  • Aménagement de l’accès à la ville de Tours de la Loire à vélo par la rive droite

Evolution des infrastructures routières et du trafic

  1. Les deux carrefours Verdun et Liberté : Plusieurs réunions ont eu lieu avec Tour(s) Plus ; lors de la dernière rencontre, il a été décidé de procéder à des modifications substantielles du réglage de la circulation de ces deux carrefours et de les soumettre au STRMTG. Nous avons obtenu une réponse favorable et les modifications substantielles ont été apportées

          Liberté :​

  • Suppression des feux voitures dans l'anneau en direction du Nord : cette modification évite le blocage des trams en V1 et en V2 sur la plateforme ainsi que des autres usagers
  • Modification de l'ouverture du SAS-Est vers Ouest (V23) : cette modification évite le blocage des trams notamment en V1, c'est-à-dire que lorsqu'un tram démarre de la station, on ouvre systématiquement les feux V23
  • Gestion des décalages entre feux sur l'ensemble du carrefour

Verdun :

  • Gestion des décalages entre feux sur l'ensemble du carrefour
  • Modification de la gestion des feux sur les branches d'entrées de Verdun et de Churchill : c'est-à-dire que l'on coupe les feux de Churchill plus tôt et les véhicules en provenance de Verdun peuvent faire en toute sérénité le tour du giratoire pour aller vers le sud sans s'arrêter
  1. Modification de la circulation de 2 carrefours rue de Suède, avenue du Danemark et la rue Franche Comté : Après la fermeture du collège Paul Valéry, et à la demande des parents d’élèves et du Principal du collège Montaigne, les deux carrefours ont été réaménagés pour sécuriser le cheminement des élèves. Cette réalisation a donné satisfaction à tout le monde. Elle a été financée entièrement par la Ville. Coût de l’opération 20 000 €.
  2. Accessibilité des commerces de la zone Arthur Rimbaud depuis l’avenue Abel Gance : Pour répondre à une sollicitation légitime des commerçants de la zone Arthur Rimbaud, une demande d’accessibilité de la zone commerciale a été formulée par le propriétaire du lotissement. Une étude a été menée et un accord est sur le point d’être formulé. Les travaux ont été réalisés et donnent satisfaction aux commerçants.
  3. Agencement de la rue Groison : Après des demandes incidentes des riverains, des parents d’élèves, du Principal du collège Léonard de Vinci et des responsables de l’Association de quartier Pitrichacha, une réunion publique a été organisée afin de présenter le projet réalisé par le service circulation et le bureau d’étude. Les travaux ont pour but essentiellement d’élargir le trottoir longeant le mur de la résidence Saint Grégoire et de sécuriser le carrefour de la rue de la Pierre et de la rue Groison afin de sécuriser le cheminement des élèves du collège Léonard de Vinci.
  4. Aménagements pour réduire la vitesse de circulation rue de Suède : Lors de plusieurs visites sur le terrain et d’une rencontre avec le Maire, les membres du bureau de l’Association des habitants du quartier des Douets se sont plaint de la vitesse rue de Suède ; des chicanes ont été aménagés.
  5. Mise en place d’un giratoire aux croisements de la rue du Sanitas et l’avenue Saint Lazare : L’aménagement de ce carrefour a permis aussi de mettre aux normes l’abaissement des trottoirs aux passages piétons avec pose de plaques podotactiles.
  6. Aménagement d’un giratoire au carrefour de la rue de Suède et la rue de Franche Comté : Les travaux ont été réalisés et cette infrastructure permet d’abaisser la vitesse.
  7. Aménagement du carrefour de la rue Jeanne Wedell et de la rue de la croix Saint-Libert : Ce carrefour a été l’objet de nombreux accidents et les riverains ont demandé d’y apporter une solution. J’ai présenté un projet d’aménagement aux membres du comité de quartier de Sainte Radegonde en compagnie de Lionel Béjeau. Ils ont émis un avis favorable, les travaux ont été engagés et le résultat donne satisfaction.
  8. Aménagements divers rue de la Presle (chicanes et stop) : Suite à plusieurs plaintes de riverains, des équipements de ralentissement de la circulation ont été mis en place. Des études acoustiques ont été menées par Tours Plus et nous étions à la limite admissible par le code de l’environnement.
  9. Aménagement d’une main courante dans le chemin qui relie la station de l’avenue du Maréchal Juin et la rue des violettes et la rue de la Loire (4 maisons de retraite et 1 EPHAD)
  10. Aménagement de la Nouvelle Passerelle Fournier 

Système vocal pour malvoyant

Conformément à la norme NF S 32 002, le module répétiteur délivre des messages sonores en complément des signauts lumineux durant les phases d'autorisation ou d'interdiction de traversée piétons. lors de la phase d'autorisation (figurine verte allumée) le module émet un signale sonore codé. Lors de la phase d'interdiction (figurine rouge allumée) un message verbal est émis commençant par la locution courte définissant sans ambiguïté l'état du feu et complété au besoin par des indications propres à faciliter la traversée (localisation, présence d'un ilot central)

Il existre aujourd'hui dans la ville de Tours 82 traversées piétonnes. Le reste du parc sera équipé au fur et à mesure du renouvellement des feux tricolores.

Sur la ligne tramway, tous les feux sont équipés, ce qui représente 68 traversées piétons avec message et 180 avec ritournelle.

les télécommandes délivrées ont une portée de 15 m maximum.

Le document joint recense de manière très exhaustive les carrefours à feux équipés.

recensement des carrefours à feux équipés de système vocal pour malvoyant
FEUX SONORES 2016 VDT et Tram.pdf
Document Adobe Acrobat [19.4 KB]

La nouvelle passerelle Fournier

Reconstruction de la passerelle Fournier à Tours, au sud de la gare, en franchissement des voies SNCF. L'ouvrage de 120 m de long, implanté 30m au sud de l'éxistante, constitué de deux arcs tendus (bow-string) et reposant sur une pile centrale ; accès par rampe hélicoîdale du côté de la rue Edouard Vaillant et à droite à double volée du côté du quartier du Sanitas.

Le marché de travaux de contruction du nouvel ouvrage et de démolition de l'existant contractualisé en conception - réalisation et notifié début 2014 au groupement représenté par GTM - mandataire à un montant de 4 995 000 € TTC - base janvier 2013. Les travaux connexes préalables (sur rails, caténaires, voies et réseaux et mission de sécurité (accompagnement de GTM lors de ses interventions dans le domaine ferroviaire) confié à la SNCF (1 350 000 € TTC valeur septembre 2013. Voir les photos de la manutention dans la rubrique "PHOTOS".

Fermeture du passage piétons souterrain du Boulevard du Maréchal Juin

Une traversée dénivelée par passage souterrain existe sous le boulevard du Maréchal Juin au sud du carrefour avec la rue Daniel Meyer. Il s'agit d'un équipement construit dès l'origine du boulevard dont la conception initilale est proche d'une section 70km/h.

En 2005, une traversée à niveau, équipée de feux a été créée lors de l'aménagement de cette nouvelle intersection (giratoire). L'équipement est depuis inutilisé et sale. Il peut être considéré comme propice à commettre des actes de délinquances à proximité d'établissement scolaire. Après avoir rencontré la principale du collège Ronsard, j'ai demandé aux services de la voirie de neutraliser ce passage devenu inapproprié. Le travail a été réalisé en deux temps : neutralisation provisoire par barrièrage en 2016 et ensuite fermeture définitive comme décrite sur la fiche technique jointe en 2017.

passage souterrain Maréchal Juin.pdf
Document Adobe Acrobat [5.7 MB]

Le blog de l'élu

Adjoint au Maire de Tours

Conseiller communautaire

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Site d'Yves MASSOT