LE TRAITEMENT DES DÉCHETS

L'économie circulaire

L’économie circulaire, en s’inspirant du fonctionnement des écosystèmes naturels, prouve déjà que l’efficience de l’utilisation des ressources créée à la fois de la valeur économique, sociale et environnementale. Son objectif ultime est de parvenir à découpler la croissance économique de l'épuisement des ressources naturelles par la création de produits, services, modèles d’affaire et politiques publiques innovants.

 

Il s’agit par exemple de rallonger les flux de matière (réemploi, recyclage) et de produits (écoconception sans toxique ni obsolescence programmée, réparation, réutilisation puis recyclage) tout au long de la vie du produit ou service. Ce modèle repose sur la création de boucles de valeur positives à chaque utilisation ou réutilisation de la matière ou du produit avant destruction finale. Il met notamment l'accent sur de nouveaux modes de conception, production et de consommation, le prolongement de la durée d’usage des produits, l’usage plutôt que la possession de bien, la réutilisation et le recyclage des composants.

 

La gestion des déchets ne peut plus se réduire à une conséquence du modèle de production actuel. L’optimisation de l’utilisation des ressources par une écoconception pensée en amont transforme la gestion des déchets en une simple étape de la boucle matière.

(Institut de l’économie circulaire)

La méthanisation : du biogaz dans nos déchets

Le biogaz est produit naturellement par la fermentation de nombreuses matières organiques, animales ou végétales. De nouvelles centrales, ou plus simplement
des décharges, exploitent cette énergie secrète de nos déchets. La méthanisation
fournit ainsi chaleur, électricité ou encore carburant. Lire la suite...

Le nouveau logo TRIMAN

Le nouveau pictogramme Triman (un bonhomme tendant la main vers trois flèches) a pour vocation de devenir le logo de référence sur la recyclabilité des produits de consommation. La mise en place de ce logo était initialement prévue dès 2012 mais elle s’est heurtée à une forte opposition, notamment des industriels qui ont invoqué son coût et le fait que, selon eux, il allait encore complexifier la signalétique du tri. « Tout metteur sur le marché de produits pouvant faire l’objet d’un recyclage de manière effective informe le consommateur par une signalétique commune que ceux-ci relèvent d’une consigne de tri », stipule le décret paru au Journal Officiel. Lire la suite...

Le blog de l'élu

Adjoint au Maire de Tours

Conseiller communautaire

Les réseaux sociaux

Les sites favoris

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Site d'Yves MASSOT