La marche

Dernière mise à jour : 24 août


Mise au point sémantique : la marche à pied est une expression pléonastique, car la pratiquer autrement qu’à pied semble difficile. Mais bon sang, mais c’est bien sûr !


Sur le plan statistique : la semaine, 91 % des déplacements inférieurs à 500 mètres se font à pied, puis à 73 % entre 500 et 1000 mètres et au-delà de 8 km, ils deviennent marginaux. En revanche, pour se promener le dimanche, 54 % sont supérieurs à 8 km.

Une enquête nationale sur les mobilités et le mode de vie des Français de 2020 met en exergue la hausse de la distance des déplacements. Selon les conclusions de cette étude, l’aménagement du territoire et les rythmes de vie sont en cause. La concentration des entreprises dans les zones industrielles et la construction aux antipodes des cités dortoirs aggrave la situation. Quant aux rythmes de vie, nous devons remercier Martine Aubry, qui avec ses 35 heures, a considérablement déséquilibré la notion du temps de travail avec celui des loisirs, nous astreignant ainsi à une cadence, quasi infernale.


Côté santé : marcher régulièrement permet de maintenir un poids stable, de diminuer la tension artérielle et d’éliminer le mauvais cholestérol. Elle peut aussi réduire le taux de glucose, améliorer l’humeur, la mémoire et la fonction cognitive, limiter le stress, augmenter la durée de l’existence. De nombreuses études ont prouvé que la marche était bénéfique à tout âge.


Le téléphone portable à la rescousse : des applications vous aideront et vous conseilleront comme Pacer, Santé, etc. Le podomètre comptabilise les distances parcourues par journée, par semaine. D’autres logiciels assurent votre géolocalisation en cas d’égarement. Vous pouvez aussi lancer des SOS à vos proches ou aux autorités de secours (exemple : echoSOS). Vous avez la possibilité, également, d’utiliser la boussole pour ceux qui ont perdu le nord. Ne partez jamais sans votre téléphone portable et veillez à le recharger, comme il se doit.


La marche blanche : initiée pendant l’affaire Dutroux, elle a rassemblé plus de trois cent cinquante mille personnes à Bruxelles pour protester contre les actes de pédophilie. Depuis lors, beaucoup d’autres marches, dites blanches, ont eu lieu et une des dernières a regroupé des milliers de manifestants pour rendre hommage à Samuel PATY, sauvagement décapité par un terroriste.



37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout