Pollution de l'air intérieur

Mis à jour : nov. 19

Comment limiter la pollution de l’air intérieur en période de confinement ? Rester chez soi confiné ne veut pas dire qu’il faut se calfeutrer et ne jamais faire rentrer de l’air chez soi. Au contraire, c’est même très important pour la qualité de l’air intérieur, qui contient plusieurs polluants issus de nos produits ménagers, meubles, cosmétiques, etc. Il est donc important et nécessaire de faire circuler l’air chez soi en le renouvelant tous les jours au moins 10 minutes. Voici quelques conseils pour un air intérieur de qualité avec ou sans confinement. 

Renouvelez l’air : Aérez en faisant un courant d’air pendant au moins 10 min par jour de préférence le matin ou le soir, moments de la journée où les pollens, qui peuvent être allergisants, sont moins présents dans l’air ambiant. Dégagez vos systèmes de ventilation qui seraient obstrués derrière un meuble ou un revêtement. Limitez les sources d’humidité (séchage du linge à l’intérieur, douche, casserole qui bout...) qui favorisent les moisissures, mauvaises pour votre santé, en ouvrant vos fenêtres systématiquement.

Vérifiez vos chauffages et vos climatiseurs : Utilisez vos chauffages d’appoint uniquement sur des périodes courtes. N’utilisez pas vos cheminées ou chauffage d’agrément. Si vous devez le faire, vérifiez qu’il y a un bon tirage afin que la fumée ne pollue pas votre air intérieur. Nettoyez les filtres de vos climatiseurs.

Utilisez des produits qui émettent peu de pollution : Le propre n’a pas d’odeurs ! Limitez l’utilisation des produits du quotidien (lessive, produit ménager, déodorant, assouplissant, bougies parfumées, encens) qui émettent des composés organiques volatiles très nocifs pour la santé. Préférez les produits naturels ou faiblement émissifs (bicarbonate de soude, vinaigre d’alcool, savon noir...)

Éliminez les poussières : Éliminez régulièrement les poussières, nids potentiels d’acariens, simultanément en aspirant et ouvrant vos fenêtres par un nettoyage humide.

Cuisine : Allumez votre hotte ou ouvrez les fenêtres quand vous cuisinez même si cela sent bon ou que rien n’a brûlé ! Allumez votre barbecue avec un démarrage rapide afin de produire le moins de fumée possible puisque la fumée pollue. Installez votre barbecue dans un lieu ventilé et éloigné des ouvertures de votre maison. 

Activités manuelles et bricolage : Utilisez des produits labellisés air intérieur (images, produits bricolage, peintures pour les murs, colles tapisserie, white spirit, alcool à 90°...) et sans solvant (image, peinture à l’eau et colle sans solvant). Refermez les récipients pour éviter qu’ils ne s’évaporent.

Jardinage : Depuis le 1er janvier 2019, l’usage des pesticides domestiques est interdit. Ne brûlez pas vos déchets verts. C’est interdit : vous risquez une amende de 450 euros. Vous pourrez les déposer ainsi que vos anciens pesticides à la déchetterie dès que cela sera de nouveau possible. Ou bien faites un compost !

Cigarette et vapotage : Fumez et vapotez dehors. Même en ouvrant les fenêtres, les composants de la fumée sont absorbés dans les tissus (moquette, canapé en tissu, rideau), qui continuent d’émettre plus tard dans l’air.

Extrait du site de Lig’Air :www.ligair.fr




8 vues

Outils utilisés : Éditeur Wix - Design Canva - Photos libres de droit Pixabay - Création citation et humour de la semaine : Yves Massot ©

Pour la veille, Wikipédia et Google Alerts - Pour les textes, les synonymes  Synonymo.fr - les conjugaisons, le Bescherelle.